Quoi faire?

Vous avez reçu pas mal d’informations sur les défis liés à l’océan et à la sauvegarde de notre planète et pourquoi cela vous concerne même si vous n'habitez pas au bord de la mer.

Le défi est grand, mais nous ne voulons surtout pas que vous vous sentiez impuissant.

Il est tout à fait possible de faire quelque chose. Déjà, il y a un nombre croissant de personnes et d'organisations qui s’investissent. Vous pouvez vous faire entendre aussi et joindre votre propre action à ces initiatives afin d'en améliorer les résultats. Cette section est actuellement en construction, vérifiez donc régulièrement les nouveautés.

Voici quelques idées de ce que vous pourriez faire:

Saviez-vous que jusqu'à 80% des captures européennes sont composés de juveniles, qui n'ont pas eu la chance de se reproduire? Vous n'avez pas besoin d'études universitaires de savoir que cela est auto-destructeur. Que faire?

Point de la situation en 2015 en focalisant sur l'Afrique occidentale

Mundus maris partage les développements récents au niveau local et global visant à élaborer et présenter des processus et des procédures standardisés pour augmenter la transparence dans le secteur de la pêche. La transparence requiert la participation et l'engagement des gouvernements, du secteur privé ainsi que des représentants de la société civile.

Une façon de plus en plus populaire pour prendre des décisions d'achat responsable est d'utiliser l'un des guides de plus en plus nombreux de produits de la mer. Ceux-ci existent maintenant dans plusieurs pays et sont émis par plusieures organisations en tenant compte des évaluations scientifiques de l'état de la ressource et de a pêche. Certains ajoutent des critères comme le respect de la législation du travail et d'autres aspects de la durabilité.

Dans de nombreuses régions du monde, les produits alimentaires doivent être étiquetés afin que les consommateurs sachent ce qu'ils achètent. Dans l'Union Européenne, la législation sur les poissons et produits de la pêche pour la consommation humaine exige qu'au moins les éléments suivants soient fournis d'une manière clairement lisible:

Constatons d'emblée: toutes les subventions ne sont mauvais. Les subventions destinées à augmenter la sécurité en mer, réduire la capacité de pêche et aider les gens à construire des alternatives à la pêche sont bonnes.

Les aires marines protégées (AMP) sont des zones de différents degrés de protection de l'intervention humaine pour l'habitat et les espèces vivant dans cet espace de la mer. Ils peuvent avoir des objectifs similaires à ceux des zones protégées sur terre, mais peut être plus difficile à appliquer.